Télémédecine et intelligence artificielle

Image de prévisualisation YouTube

Télémédecine et intelligence artificielle comme outils de prévention

Permettre aux spécialistes, néphrologues notamment, de consulter à distance leurs patients chroniques, voilà un exemple concret de télémédecine. Grâce à la présence d’une infirmière auprès du patient, le médecin peut effectuer en direct une auscultation cardiaque et pulmonaire. Cette consultation, couplée aux résultats biologiques, permet d’évaluer l’état de santé général du patient.

En effet, s’il est désormais facile d’acquérir un grand nombre de données de santé, il faut pouvoir les analyser. C’est dans cette optique que des systèmes experts prédictifs sont développés par Diatélic, filiale de Pharmagest. C’est ce qu’on appelle aussi l’intelligence artificielle. Les données recueillies chaque jour sont analysées. Nous sommes ensuite capables d’établir une prédiction de l’état du malade sur les trois prochains jours. Ce qui signifie que si l’on détecte une dégradation du patient, le médecin sera alerté. Une façon d’anticiper les complications avant que celles-ci n’apparaissent. D’ailleurs les premières expérimentations menées en lien avec l’ALTIR (Association Lorraine pour le Traitement de l’Insuffisance Rénale) sont plus que probantes.

Qu’en est-il de la confidentialité des données ? C’est très simple, tout transit et est stocké au Data Center de Pharmagest agréé Hébergeur de Données de Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *