Santé et numérique en Lorraine, un marché en devenir

Image de prévisualisation YouTube

Le DO-PILL, un pilulier électronique qui permet d’avertir le patient qu’il est l’heure de prendre son médicament, est un des périphériques développés par Pharmagest pour être intégré au projet SATELOR. L’objectif de ce projet : permettre aux malade ou aux personnes âgées de rester à domicile. L’enjeu est double puisqu’il permet à la fois d’améliorer le confort des patients et de réaliser des économies pour la sécurité sociale.

La technologie et le numérique au service de la santé

Le maintien à domicile de ces personnes nécessite de coordonner les différents intervenants qui viennent au domicile (professionnels de santé ou aidants) mais surtout de concentrer dans un nœud, par le biais de nouvelles technologies, les informations qui viennent de dispositifs médicaux, de dispositifs d’alertes. Par exemple une caméra qui mesure l’actimétrie, un pilulier électronique (DO-PILL) qui enregistre l’observance du traitement, ou encore la domotique qui montre s’il y a une activité ou pas au domicile du patient.

Grâce au projet Satelor, ce nœud est concentré sur une box, la Satebox. Il s’agit là d’une véritable interface entre le patient, les intervenants et les dispositifs médicaux. Les informations qui arrivent sur la Satebox sont envoyées à un DATA CENTER agrée Hébergeur de Données de Santé. A partir de là, on peut intégrer l’Intelligence Artificielle afin de traiter les données et générer des alertes, tant vers la famille que vers les professionnels de santé ou encore les aidants.

D’autres partenaires font partie intégrante du projet Satelor : L’université de Lorraine avec le centre de recherche INRIA Nancy-Grand Est (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique), des start-up ou encore des organismes comme l’OHS (Office d’Hygiène Social). L’ensemble de ces acteurs, par leurs expériences, permettant de travailler de façon transversale afin d’atteindre un but commun.

Ici, l’INRIA travaille sur un programme de reconnaissance d’activité d’une personne filmée, de telle façon que le programme lance des alarmes si la personne est allongée. Ceci rentre dans la cadre d’un projet de développement d’assistance à la personne âgée en perte d’autonomie et donc de l’analyse de la fragilité de la personne âgée à domicile et d’aide à la mobilité. Avec le projet SATELOR, l’INRIA essaie de transposer ces recherches pour en faire un ou plusieurs produits technologiques qui seront déployés par Pharmagest dans des appartements où vivent réellement des personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *