Education thérapeutique et rôle du pharmacien

Image de prévisualisation YouTube

Interview du Professeur Michèle KESSLER, Néphrologue au CHU de Nancy.

Éducation thérapeutique pour les malades chroniques

Constat : aujourd’hui, le pharmacien est la personne que les malades rencontrent le plus souvent. C’est en raison de cette place privilégiée qu’il occupe dans le système de santé que le pharmacien a depuis longtemps été intégré au projet Nephrolor.

Pour le Professeur KESSLER, le pharmacien a la capacité d’identification, chez un patient qui rentre dans son officine, des facteurs de risque qui pourraient le rendre vigilant par rapport aux maladies rénales.

Le pharmacien d’officine est aussi un acteur essentiel dans le suivi d’un traitement lourd et compliqué où il peut y avoir des accidents de iatrogenie, d’interaction et des ruptures d’observance.

A ce titre, le pharmacien n’est pas seulement observateur mais acteur. Il n’y aura pas d’évolution de l’éducation thérapeutique des maladies chroniques sans intervention du pharmacien d’officine. Ce dernier pourra jouer un triple rôle :

  • sécuritaire
  • d’accompagnement thérapeutique
  • d’éducation thérapeutique

Un rôle qui contribuera à la coopération entre les professionnels de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *